Vidéo mobile : « L’important, c’est l’histoire que vous allez raconter »

par | 14 février 2018 | Immédiat

Dans le petit monde des journalistes mobiles, les rencontres francophones de la vidéo mobile sont devenues, dès la seconde édition, un événement incontournable.

Organisée le 8 février dernier par Samsa, organisme de formation précurseur dans le domaine, ces rencontres sont l’occasion de faire le point sur les derniers aspect techniques du Mojo mais aussi sur les contenus et les formats adaptés à cette pratique.

Sans message, la technique mojo n’est rien

Et c’est bien ce dernier point qui a monopolisé l’attention des participants de cette rencontre. Car si les évolutions techniques permettent aujourd’hui de produire des contenus vidéos de qualité à moindre coût, ce serait une erreur de considérer la vidéo mobile comme une alternative bon marché à la production audiovisuelle classique.

Avoir conscience des limites des smartphones pour mieux en tirer partie est l’un des mantra à retenir de cette journée. « Less is more » a ainsi déclaré le cyberbougnat Bertrand Soulier, producteur quotidien de vidéos mobile. « L’audience est prête à pardonner une image moyenne mais elle ne pardonne pas l’ennui », a continué l’autodidacte auvergnat. Rien ne sert donc de s’équiper à grands frais avec une quinzaine d’accessoires que vous mettrez 20 minutes à déployer sur terrain. Comme le disait Clouzot, « Pour faire un film, premièrement, une bonne histoire, deuxièmement, une bonne histoire, troisièmement, une bonne histoire».

Reste à savoir dans quel format « encapsuler » cette histoire. Instagram, Snapchat, Youtube ou encore Facebook Live représentent autant d’opportunités que de contraintes techniques à respecter pour optimiser la diffusion et ainsi toucher son public. Et pour y parvenir, deux choix s’offrent aux producteurs de contenus.

  • Investir dans des cellules de production dédiées comme l’a fait la RTBF avec sa série #PLS sur Snapchat (2000€ l’épisode).
  • Se former pour tirer partie des potentialités immenses offertes par la production de vidéo mobile.

Vidéo augmentée

Et si l’aspect technique semble atteindre une certaine maturité, elle offre de nouveaux territoires à défricher comme la vidéo 360° portée par des acteurs comme Euronews ou l’agence Targo. La réalité augmentée quant à elle, sera la grosse tendance à suivre dans les mois qui viennent. Des sites innovants comme l’américain Quartz expérimente déjà cette fonctionnalité pour offrir une nouvelle expérience à leurs utilisateurs.

[vimeo 234529623 w=640 h=1138]

Ce n’est donc pas un hasard si Samsa avait fait la part belle aux contenus dans les conférences plénières et les ateliers proposés tout au long de la journée. Et comme souvent, c’est sur Twitter que l’on trouve finalement le bilan le plus explicite de cette journée :

>> Suivez notre formation à la vidéo mobile au smartphone par ici. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

venenatis, velit, luctus facilisis Sed Praesent sit id ultricies Donec

Notre newsletter

Maximum une fois par mois, découvrez nos prochaines formations ou rendez-vous, ainsi qu'une sélection d'articles du Lab. 

Notre newsletter

Merci, nous vous avons envoyé un mail de confirmation.

Share This