Podcast : le choix du micro

Si vous vous lancez dans le podcast, il est probable que vous soyez un peu perdus sur le plan technique et matériel. C’est normal, l’audio est un domaine assez complexe. L’un des premiers éléments à prendre en compte, c’est le choix du microphone. Cet article va vous guider dans vos achats et va vous aider à faire les bons choix. 

Choisir un micro adapté à votre projet de podcast

Quand vous vous lancez dans le podcast, le choix du micro est primordial. C’est grâce à lui que vous allez transmettre votre message, créer du lien avec l’auditeur, véhiculer des émotions, proposer une ambiance. Choisir le bon micro vous évitera de passer de longues heures devant votre ordinateur à corriger les défauts au montage.

On ne peut pas utiliser le même micro quand on réalise un reportage de terrain et quand on enregistre dans un studio. Gardez toujours en tête qu’il faut faire un choix en fonction de vos propres besoins.

Prenez le temps de mûrir votre projet avant de vous lancer dans l’achat de matériel. Souhaitez-vous produire une chronique, enregistrer une table ronde, réaliser une interview ? En extérieur, en intérieur ? Les réponses à ces interrogations vous guideront dans l’achat de votre micro.

Le fonctionnement d’un micro

Les micros fonctionnent grâce à une membrane qui s’agite et vibre au contact de l’onde sonore de la voix et qui la transforme en courant électrique. 

Il existe deux grandes catégories de microphones : les micros statiques et les micros dynamiques. Les premiers transforment l’onde sonore directement en courant électrique tandis que les micros dynamiques utilisent un amplificateur.

Les micros statiques sont donc plus adaptés aux ondes « fortes » et les micros dynamiques sont utiles pour capter des ondes de « faibles » puissance. Les deux types de micros peuvent convenir à la production de podcast.

Par exemple, pour capter la voix d’un chanteur dans un concert on utilisera un micro dynamique. Il sera plus adapté pour enregistrer dans un environnement bruyant sans subir les sons parasites et les interférences. Néanmoins, les sonorités d’un micro dynamique sont moins précises et moins agréables que celles d’un micro statique.

    • Dans ce cas, le Shure SM58 est un bon choix. C’est un micro robuste de grande qualité qui isole parfaitement des bruits extérieurs et propose une retranscription fidèle de la voix. Il vous permettra d’enregistrer des interviews en extérieur sans difficulté.
    • Vous pouvez également vous tourner vers le T-Bone MB 85,  une entrée de gamme. Moins performant que le Shure SM58, il représente cependant une bonne alternative pour débuter sans se ruiner.

Pour enregistrer une voix douce, calme et claire dans une ambiance de type studio où il y aura peu de sons parasites, peu d’interférences et une bonne acoustique, on s’oriente plutôt vers le choix d’un micro statique.

  • Le Rode NT-1 est, par exemple, un choix convaincant. C’est un micro adapté aux ondes sonores de faible intensité qui répondra parfaitement à l’atmosphère calme d’un studio. Il est idéal pour produire un podcast ou une voix off avec un son précis et chaleureux. Cependant, gardez en tête que si vous optez pour ce modèle il vous faudra donc une alimentation externe. 

Microphone directionnel, cardioïde ou omnidirectionnel

Un micro se caractérise également par sa directivité. Autrement dit, par sa façon de capter le son en fonction des directions. Les micros directionnels captent le son dans une direction spécifique et éliminent à merveille la réverbération et les bruits parasites environnants. Ils sont intéressants s’il on souhaite uniquement capter le son de sa voix ou si on travaille dans un environnement bruyant.

Si vous réalisez votre podcast dans un studio, optez pour un micro cardioïde qui captera votre voix de façon un peu plus large et lui donnera du dynamisme. Ces micros sont généralement les plus utilisés en studio.

Les modèles omnidirectionnels ont une sensibilité similaire dans toutes les directions et prennent en compte tous les sons ambiants. Il sont intéressant pour capter des sons d’ambiance.

Les connectiques

Les micros statiques nécessitent une alimentation externe pour amplifier le signal de la voix. Elle pourra être fournie par une table de mixage ou par une alimentation de type “phantom”. Ces micros fonctionnent avec des cables XLR que vous ne pourrez pas brancher directement sur votre ordinateur. Si vous souhaitez l’utiliser avec un câble USB classique, il existe malgré tout des adaptateurs.

Pour conclure

Vous disposez maintenant de toutes les clés pour choisir un micro adapté à votre format de podcast. Nous vous proposons quelques modèles référencés de micros statiques et cardioïde qui sont de bonne option pour débuter dans le podcast : 

  • Le Bird UM-1 est un modèle statique qui offre un très bon rapport qualité/prix tout en étant simple d’utilisation. Il est fourni avec son matériel de transport et une araignée pour absorber les chocs. Il faudra néanmoins investir dans un pied, une bonnette, et un filtre anti-pop. 
  • Le Blue Yeti est un bon compromis au Bird UM-1. Il est un peu plus onéreux mais il offre plus de fonctionnalités comme le réglage du volume du gain et de la directivité. C’est un micro robuste de grande qualité.
  • Le Rode NT-1 reste une référence pour la production de podcast. C’est un micro statique de grande qualité, très robuste qui produit un son clair et chaud. Il représente un très bon choix si vous avez les moyens de vous l’offrir.
  • L’Eagleton CM60 est l’alternative du Rode NT-1. Il est un peu moins cher et possède une directivité réglable. C’est un bon choix de micro statique pour débuter dans le podcast.
  • Le Shure SM58 représente une solution robuste et fiable pour se lancer. C’est un micro dynamique très performant qui retranscrira votre voix avec beaucoup de fidélité
  • Le T- bone MB 85 Beta est son alternative. C’est un micro dynamique de bonne facture même s’il est un peu plus sensible aux bruits de manipulation que le Shure.

Ces formations peuvent également vous intéresser…

De la photo aux stories : développer sa communauté Instagram

De la photo aux stories : développer sa communauté Instagram

Cette formation complète de deux jours vous permettra de travailler sur votre ligne éditoriale, sur les photos, et sur les stories Instagram afin de développer votre communauté. L’utilisation de ce réseau à des fins professionnelles vous permettra de toucher par l’image, de nouveaux publics, plus jeunes.

En savoir plus
Ne ratez plus nos actus !

Ne ratez plus nos actus !

Maximum une fois par mois, découvrez nos prochaines formations ou rendez-vous, ainsi qu'une sélection d'articles du Lab.

Votre inscription est bien prise en compte. A bientôt !